Club Belge du Beauceron

Jusqu'au début du 19e siècle seuls les chiens de luxe et les chiens de chasse méritaient d'être répertoriés, les chiens de bergers n'étant que des outils servant depuis l'antiquité plus à défendre le troupeau qu'à le conduire ou le rassembler.

C'est au cours du 19e siècle que se sont finalement définies les races de chiens de bergers. Ce n'est qu'en 1898 que le chien noir à poil mi-long et aux bouts des pattes tachées de feu, que l'on appelait Bas-Rouge, aurait reçu le nom de Chien de Beauce ou Beauceron.

Le Beauceron est un grand chien qui peut atteindre 70 cm au garrot et peser jusqu'à 50 kg. C'est un chien musclé et sportif qui a besoin d'activité. Il est remarquable par son intelligence et sa polyvalence, ce qui l'a conduit à accomplir des tâches aussi variées que gardiennage, chien de police, recherche en décombres, pistage pour recherche de personnes disparues, chien militaire pendant les conflits mondiaux, etc.

Fidèle à son maître et très attaché à sa famille il est actuellement aussi chien de compagnie, qualité qui n'a pas occulté le moins du monde sa capacité à la surveillance et à la garde du logis et des biens du maître.

Le Beauceron est un chien qui exprime la franchise et la hardiesse, sans jamais manifester de méchanceté ni de peur. On le dit sage et hardi. L'écrivain Colette en possédait un et le nommait "Gentilhomme campagnard" pour sa rusticité.

A savoir : le Beauceron est un chien à croissance lente et l'on dit, souvent avec raison, qu'il n'est adulte qu'à trois ans . . .

 
__________________